14 mars 2012

Escalade de haine, de colère, de désir de déterminer l'autre et moi

 

cliquez sur le lien svp :

 http://www.youtube.com/watch?v=AIM1H36qqHw

André VOISIN a profité de sa visite à Paris pour rencontrer KRISHNAMURTI, philosophe indien. C'est en français, n'employant jamais "je" mais "on" ou "il", qu'il exprime ses idées sur l'homme, la liberté, la religion, Dieu, la pensée ... Il raconte l'anecdote de l'homme et du diable.Il n'y a pas de liberté quand on est conditionné par la religion. La culture aussi conditionne et divise les hommes. C'est la division qui crée la difficulté, le conflit. Pour lui, la bonne conduite, c'est l'amour, faire attention aux arbres, à autrui ..., être conscient de tout pour créer une unité, une harmonie avec le monde, pour faire quelque chose de vrai. Il démontre son idée en prenant comme exemple, les juifs et les arabes. Il faut abandonner les croyances, la peur, la vanité ... Il explique comment aller vers Dieu, en dehors des images, du conditionnement. Il n'aime pas employer le mot Dieu. La méditation est un chemin, ce n'est pas une technique. Il énumère les différents dangers pour l'homme.

 

 


Jiddu Krishnamurti Révolution psychologique Sous-titré FR

 

 

Jiddu Krishnamurti (ou Jidhu Krishnamurti), (en télougou జిడ్డు కృష్ణ మూర్తి et en tamoul கிருஷ்ணமூர்த்தி), né à Madanapalle (Andhra Pradesh) le 11 mai 1895 et décédé à Ojai (Californie), le 17 février 1986, est un philosophe et promoteur d'une éducation alternative d'origine indienne. Apparue au sein de la théosophie et de la contreculturedes années 1960, sa pensée exerça une influence notable sur des auteurs et des personnalités de différentes disciplines.

 

D'abord présenté dès son adolescence par la société théosophique de l'époque comme un messie potentiel, il a opéré un revirement un peu plus tard pour développer une thèse radicalement opposée, reposant principalement sur l'idée qu'une transformation de l'humain ne peut se faire qu'en se libérant de toute autorité. Sa conviction était qu'un tel changement devait passer par une transformation de ce qu'il appelait le « vieux cerveau conditionné de l'homme » (« mutation de la psyché »)[2] afin d'accéder à une liberté que ni les religions, ni l'athéisme, ni les idéologies politiques ne seraient capables de produire, puisque, selon lui, elles ne font que perpétuer les conditionnements.

 

PLUS POUR CEUX QUI VEULENT ECOUTER L'EMISSION D'ANDRE VOISIN EN ENTIER (AUDIO- ORTF- LES CONTEURS- ) :

CLIQUER SUR LE LIEN

http://video.google.com/videoplay?docid=-2196568832409281699#

 

 

Posté par minutebleue à 22:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Escalade de haine, de colère, de désir de déterminer l'autre et moi

Nouveau commentaire