14 mars 2012

Thich Nhat Hanh ? Pas bête... mais homme.

Dans le bouddhisme, il y a un mot qui signifie « sans désir ou sans but ».

L’idée de ne rien poser devant nous, et courir après. Quand nous pratiquons la méditation assise, nous nous asseyons juste pour être assis. Nous ne nous asseyons pas pour être illuminés, pour devenir des bouddhas, ou quoi que ce soit d’autre. Chaque moment où nous sommes assis nous ramène à la vie, et nous sommes assis d’une façon qui nous fait apprécier d’être assis tout le temps. La méditation en marchant est la même chose. Nous n’essayons pas d’arriver quelque chose. Nous n’essayons pas d’arriver quelque part. Nous faisons des pas paisibles, heureux et nous en jouissons. Si nous pensons au futur (ou à ce que nous voulons réaliser) ou si nous pensons au passé (nos nombreux regrets) nous perdons nos pas, et c’est dommage…

C’est un exercice d’art de vivre. Tout ce que nous faisons peut être ainsi. Que nous plantions des salades, lavions la vaisselle, écrivions un poème, ou additionnons des colonnes de chiffres. Ce n’est pas différent.

Toutes ces choses sont de rang égal… Je suis poète.

Un jour, un universitaire américain me dit : « Ne perdez pas votre temps à jardiner, à faire pousser des salades. Ecrivez plutôt des poèmes. Peu de gens écrivent des poèmes comme vous le faites, mais n’importe qui peut faire pousser des salades. »

Ce n’est pas une façon de penser correcte.

Je sais très bien que si je ne fais pas pousser des salades, je ne peux pas écrire des poèmes.

Manger une mandarine, laver les assiettes et faire pousser des salades en étant attentif sont essentiels pour que j’écrive de la poésie.

Thich Nhat Hanh

 

Un moine pour la paix

Maître zen vietnamien, réfugié politique en France, celui que ses disciples nomment Thây (« Maître ») suscite un engouement croissant. Ses marches méditatives rallient bouddhistes et laïcs dans un même élan en faveur de la paix.

Assis le dos droit devant un bouddha, Thich Nhat Hanh, 80 ans passés, observe sa respiration pour parvenir à la pleine conscience de « ce que je suis, ce que je fais et ce qui m’entoure… »

Posté par minutebleue à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Thich Nhat Hanh ? Pas bête... mais homme.

Nouveau commentaire